Vers les Chambres d'agriculture d'Auvergne

Chambre d'agriculture du CantalChambre d'agriculture de l'AllierChambre d'agriculture du Puy de DômeChambre d'agriculture de la Haute-Loire
Le 10/11/2015 17:14 Il y a : 2 année(s)

Le stand bio au Sommet de l'Elevage 2015 : UN SUCCES

Cette année encore, les acteurs de l’agriculture biologique des régions Auvergne, Centre-Val de Loire, Limousin et Rhône-Alpes ont répondu présents. Les entreprises Biolait, Bioagri / Cizeron bio, Convivial, Sicaba et Unebio ont partagé ce stand collectif avec les Chambres d’agriculture, les GAB, les interprofessions bio et les acteurs de la recherche et de la formation en bio.

crédit photo Grab Auvergne

 

Lieu d’échanges incontournable entre acteurs de la bio, et point d’information pour les producteurs bio, en conversion et conventionnels, ce stand a permis de renseigner plus de 500 personnes dont 150 agriculteurs bio, 80 agriculteurs en conversion et une centaine d’agriculteurs conventionnels qui se posaient la question du passage en bio.

 

Le 7 octobre l’inauguration du stand bio a été l’occasion de faire le point sur le marché bio, depuis 15 ans, dans une dynamique de croissance forte mais également sur la dynamique des conversions au niveau français et en Auvergne.

En effet, avec plus de 120 conversions, à ce jour, en 2015, l’Auvergne se réjouit de voir de plus en plus de producteurs franchissant le pas de l’agriculture biologique. Plusieurs facteurs expliquent cet élan : une situation de crise en conventionnel notamment sur l’élevage, une politique favorable à la conversion, des opportunités de marché en bio et l’accompagnement des producteurs en conversion par le « Pôle de conversion bio Auvergne » (1).

Lors de l’inauguration le Conseil Régional d’Auvergne a été interpelé sur sa politique d’aides à la bio. En effet, les aides au maintien pour tous seraient aujourd’hui remises en question (les producteurs engagés en bio avant 2006 n’y auraient plus droit) contrairement aux régions voisines. Les représentants professionnels agricoles ont tenu à rappeler l’importance d’une politique de développement cohérente pour ne pas mettre en péril les exploitations bio et ainsi déstructurer des filières où les producteurs comme les entreprises et coopératives se sont engagés depuis de nombreuses années. Marie-José Chassin, Vice-Présidente du Conseil régional en charge de la Ruralité et de l'Agriculture, a répondu qu’un travail de concertation était en cours avec les acteurs de l’AB.

 

Le jeudi 8 octobre le Bio Meeting a aussi été fort apprécié : les producteurs conventionnels et en conversion étaient invités à venir rencontrer sur le stand bio des producteurs bio et les entreprises du secteur.

 

Durant les trois jours du Sommet, sur l’espace bio se sont succédé animations (autour de la Biobase d’Abiodoc, présentation de posters sur la valorisation des bovins mâles bio par la Chambre régionale d’agriculture d’Auvergne) et dégustations : carpaccio de bœuf bio d’Unebio, magret d’agneau bio de Sicaba, parfait de veau bio de Convivial et fromages et lait des producteurs de Biolait.

Cette année encore, le stand bio a été un succès et la représentation collective des acteurs de la bio, qu’ils soient organismes de développement, de formation ou entreprises de l’aval, renvoie un message très positif de la filière.

 

(1)    Le Pôle conversion bio Auvergne animé par le GRAB Auvergne et co-porté avec la Chambre régionale d'agriculture d’Auvergne et Coop de France Rhône-Alpes Auvergne accompagne les producteurs lors de leur passage en bio en leur proposant notamment un diagnostic individuel et des actions d’accompagnement collectives (formations, fermes ouvertes…).

 

 

 

 


 

 


Mentions légales | Contacts |  Plan du site - CRAA |  Coordonnées    |  RSS