Vers les Chambres d'agriculture d'Auvergne

Chambre d'agriculture du CantalChambre d'agriculture de l'AllierChambre d'agriculture du Puy de DômeChambre d'agriculture de la Haute-Loire

Circuits courts

Commercialiser sa production par soi-même est possible grâce à différents modes de vente. Le choix des circuits de commercialisation dépend en premier lieu de son projet et de sa motivation : améliorer la valeur ajoutée et la part du chiffre d’affaire producteur, être au contact du consommateur ou du professionnel revendeur.

Il existe une multiplicité de lieux et d’organisations qui sont fonction des objectifs et des possibilités sur un territoire donné.

 

Définition d'un circuit court

Les circuits courts se caractérisent par le nombre d’intermédiaire limité à un entre le producteur et les consommateurs, ce qui permet de mettre en valeur l’exploitation. Ils participent ainsi au développement social local et apportent une dynamique sur le territoire.

Les circuits courts regroupent deux grands types de commercialisation : la vente directe sans intermédiaire, et la vente indirecte avec un seul intermédiaire, dans des réseaux de proximité. 

Les principaux modes de commercialisation en circuit court

 

La vente directe aux consommateurs :

  En vente à la ferme, mais aussi sur les marchés et dans certains lieux spécialisés , les agriculteurs vous proposent la production de leur exploitation : vente directe de légumes et de fruits, de viande ( agneau, porc, veau, bœuf, volaille, foie gras), de fromages vente directe de vins, de miel, de confitures, … Tous les produits du terroir – dont certains issus de l'agriculture biologique - sont sur les étals. Fraîcheur, qualité, origine et traçabilité sont bien sûr garantis. 

Voir ici : les différents mode de vente directe aux consommateurs

La vente aux professionnels

Ce système permet des volumes de vente plus importants, un élargissement de la clientèle et une meilleure visibilité du produit. Il s’adresse aux producteurs qui peuvent garantir une quantité de produits et une régularité d’approvisionnement.

Voir ici : les différents mode de vente aux professionnels

Les circuits courts en Auvergne

En Auvergne en 2010, 2 368 exploitations (soit 10 % du total) ont commercialisé, en 2010, au moins un produit en circuit court. Cette proportion est très inférieure à la moyenne nationale où près de 18 % des exploitations ont opté pour ce mode de mise en marché des produits.

Si la part des exploitations auvergnates vendant des produits animaux en circuit court apparaît relativement proche de la moyenne nationale, il n’en est pas de même pour les productions peu représentées en Auvergne telles que le vin et les fruits et légumes. En Auvergne comme en France, les exploitations impliquées dans des circuits courts sont sensiblement plus petites que la moyenne (54 ha contre 62 en Auvergne et 45 ha contre 56 en France).

Parmi les trois principaux modes de commercialisation pratiqués par les exploitations, la vente à la ferme arrive largement en tête (63 % des exploitations) suivie de la vente sur les marchés (33 %) et de la vente à des commerçants (31 %). Ces deux derniers modes de commercialisation sont plus représentés en Auvergne que sur l’ensemble du territoire national.

 

Documents

Pour plus d'information

Alain MARTY,

Chargé de mission Promotion des produits agroalimentaires.

Jocelyne CHERIN,

Assistante.

Tel : 04 73 28 78 41

Mentions légales | Contacts |  Plan du site - CRAA |  Coordonnées    |  RSS