Vers les Chambres d'agriculture d'Auvergne

Chambre d'agriculture du CantalChambre d'agriculture de l'AllierChambre d'agriculture du Puy de DômeChambre d'agriculture de la Haute-Loire

La filière cunicole du Massif Central

En Massif Central, la filière cunicole regroupe 46 éleveurs en groupement de producteurs qui sont : le GELAP Union basé à Aigueperse (63), le GEPACC basé dans le Cantal et Lapins d'Occitanie dont le siège est à Castres (81). Ils ont produit 24 200 lapins/ semaine soit 3 100 tonnes de lapins en 2013.

Une production cunicole atomisée mais qui se professionalise

Les potentiels de production maillent l’ensemble du territoire Massif central. Les potentiels de production sont mis en place afin de répondre aux besoins des entreprises d'aval. ainsi, une création d'atelier a vu le jour en 2012-2013 et des agrandissements sont mis en place actuellement.

Cette production se spécialise, les éleveurs gagnent en technicité et améliorent d'année en année leur pratique d'élevage. Ce qui leur permet d'augmenter le nombre de lapins produits et donc d'améliorer leur revenu tout en restant vigilant au respect du bien-être des animaux.

Cela demande de se former et le Massif-central a la chance d'être doté d'une formation à distance spécialisée dans l'élevage cunicole au CFPPA de Brioude-Bonnefont.

 

Une production très technique

La production cunicole a fortement évolué ces dernières année. cela a permis d’accroître la productivité des élevages tout en respectant le bien-être des animaux. Cette filière a su perfectionner sa technicité et la qualité sanitaire de ses élevages en développant et optimisant ces systèmes :

Le cycle de production est marqué par les caractéristiques physiologiques spécifiques du lapin :

  • Chez la lapine la reproduction peut se faire en continue ce qui permet sa synchronisation sur un rythme choisi facilité par l’insémination artificielle. Ce qui a permis de mettre en place un système dit en Bande unique permettant un groupage des différentes tâches de l’élevage (Insémination artificielle, Mises-bas, sevrage, vente, nettoyage)
  • La construction de bâtiments fonctionnels organisés en 2 parties distinctes (salle ou bâtiment) aménagées de cages polyvalentes modulables, un système Tout plein tout vide vient en complément. Il permet de faire un vide sanitaire après chaque vente de lot d’engraissement assurant une hygiène optimale grâce à un nettoyage et une désinfection des salles complets. Les femelles sont alors transférées après le sevrage pour une nouvelle mise bas dans une salle saine.

Ces nouvelles pratiques  ont aussi fortement amélioré les conditions de travail de l'éleveur qui peut mieux s'organiser et rationaliser le temps consacré à chaque phase.

 

Une filière très organisée de l'amont

Cliquer pour télécharger

   • De la génétique pour maximiser les progrès techniques

   • Des fabricants d’aliment répondant à des exigences qualitatives et des cahiers des charges des abattoirs

   • Des groupements de producteurs pour aider l'agriculteur à réfléchir son projet étape par étape:

  1. GELAP UNION
  2. GEPACC
  3. Lapins d'Occitanie

Les techniciens de ces groupements accompagnent les agriculteurs et s’occupent de :

  • relations en amont et en aval de la filière, de l’éleveur au consommateur. 
  • la formation des éleveurs,
  • l’aide au montage des dossiers de création d’élevage et d’aides aux investissements,
  • l’appui technique et les conseils personnalisés,
  • le suivi des ateliers,
  • la commercialisation des lapins.

A l'aval

Cliquer pour télécharger
  • Des abattoirs garantissent les débouchées de la production en petit ou gros volumes.
  • Une interprofession, le Groupement Lapins Massif central assure le développement et le soutien de la filière. Ses missions comprennent aussi un volet communication afin d'inciter à la consommation de viande de lapin. Pour cela une partenariat a été constitué avec le Lycée Hôtelier de Chamalières.
  • Un enseignement spécialisé en cuniculture :  Au CFPPA de Brioude-Bonnefont – Module de BPREA à distance. 

Chiffres clés du Massif Central

- 3 groupements

- 46 éleveurs

- 18 740 cages – mères

- 1.2 million de lapins commercialisés en 2013

- 24 200 lapins/semaine

- Chiffre d'affaires 6 M €

- 6 abattoirs dont 3 spécialisés

- Une marque : Le Lapin Gourmand d’Auvergne

Plus de chiffres

Pour plus d'information

Laurence ROMANAZ,

Chargée de mission cuniculture.

Sylvie RAGE,

Assistante.

Tel : 04 73 28 78 33

Mentions légales | Contacts |  Plan du site - CRAA |  Coordonnées    |  RSS